Accueil > Les équipements éligibles> Le Chauffe-eau Solaire Individuel (CESI) OköFEN

Le Chauffe-eau Solaire Individuel (CESI)  ÖkoFEN

Choisissez le soleil !

Pourquoi mettre en place un Chauffe-eau Solaire Individuel (CESI) ?

Ce système permet d’utiliser l’énergie gratuite du rayonnement solaire pour produire de l’eau chaude sanitaire (ECS).

Ce système permet de diminuer votre facture énergétique liée à la production d’eau chaude de 40 à 60% (selon l’ensoleillement et les besoins en ECS de la maison) et d’utiliser une énergie renouvelable gratuite et disponible partout. Tout l’été, le solaire assure 100% de votre confort.

Du fait de l’intermittence du rayonnement solaire (présence de nuages, diminution du temps d’ensoleillement,  ..), un système de chauffage central (chaudière à granulés, résistance électrique) assure automatiquement l’appoint afin de vous garantir un confort total.

Comment fonctionne un système solaire combiné ?

Des panneaux solaires doivent être installés sur le toit de l’habitation. Le dimensionnement doit être réalisé par un professionnel, mais il faut compter de 2 à 3 panneaux solaires pour une famille.

Un fluide caloporteur est réchauffé en circulant dans les panneaux solaires et va ensuite transmettre son énergie captée à un ballon d’eau chaude sanitaire de 200 à 500 litres pour une maison individuelle.

Lorsque les conditions météorologiques ne sont pas optimales, le système d’appoin prend le relai automatique afin de répondre aux besoins d’ECS du logement.

Retrouvez tous les conseils sur les systèmes solaires pour votre logement sur le site de l'ADEME. 

Fiche standardisée CEE BAR-TH-101

Critères d'éligibilité pour bénéficier de la prime

Qualifications professionnelles

La mise en place est réalisée par un professionnel.

Le professionnel ayant réalisé l’opération est titulaire d’un signe de qualité répondant aux mêmes exigences que celles prévues à l’article 2 du décret n° 2014-812 du 16 juillet 2014 pris pour l’application du second alinéa du 2 de l’article 200 quater du code général des impôts et du dernier alinéa du 2 du I de l’article 244 quater U du code général des impôts et des textes pris pour son application. Ce signe de qualité correspond à des travaux relevant du 5 du I de l'article 46 AX de l'annexe III du code général des impôts.

Performances exigées

  • Les capteurs hybrides sont exclus.

Les capteurs solaires possèdent :

    • une certification CSTBat ou SolarKeymark ;
    • ou des caractéristiques de performances et de qualité équivalentes, établies par un organisme établi dans l’Espace Economique Européen et accrédité selon les normes NF EN ISO/CEI 17025 et NF EN 45011 par le Comité Français d’Accréditation (COFRAC) ou tout autre organisme d’accréditation signataire de l’accord européen multilatéral pertinent pris dans le cadre de European co-operation for Accreditation (EA), coordination européenne des organismes d’accréditation.